Pour lâcher-prise il est essentiel de quitter votre tête pour passer par l'écoute de votre corps. Il vous sert ici de boussole sur votre avancée sur le chemin du lâcher-prise. Intimement lié à vos émotions et vos ressentis, l’écouter permet de déterminer votre accord intérieur ou non à lâcher-prise. Vos tensions et émotions désagréables soulignent vos résistances tandis que les relâchements et émotions agréables confirment votre accord à accepter la situation présente et à vous ouvrir à des solutions inconnues.

  • Debout les yeux fermés, immobile et silencieux, accueillez la situation que vous vivez
  • Posez vous la question : ça me fait quoi ? c’est comment en moi ?
  • La réponse se fait soit par des ressentis (gorge serrée, jambes fragiles, tensions dans les trapèzes..) soit par des images en lien avec ce que la situation vous évoque, soit les deux.
  • Accueillez sans jugez, constatez ce qui se passe en vous sans chercher à le transformer
  • Faites le point du hara debout (video hara) avec l’intention de donner le problème à la terre
  • Accueillez à nouveau vos ressentis ou/et images et posez-vous la question : c’est comment ?
    • Si la sensation ou/et image est désagréable « laissez fondre » votre corps comme du beurre comme pour laisser aller à la terre
    • Si la sensation s’est améliorée goûtez la pour confirmer l’ancrage dans vos cellules

Faites cela plusieurs fois et peu à peu vous ressentirez un mieux-être, les jambes plus solides, un meilleur ancrage, plus de confiance, de la légèreté…

A force de pratique vous verrez la situation se transformer au-delà de vos espérance...

Nous avons pour habitude d'agir pour modifier une situation qui ne nous convient pas. Lâcher-prise ce serait comme renoncer à faire le nécessaire pour l’améliorer, comme essayer de se dire que ce que l’on vit ne nous affecte pas et aller à l’encontre de ce que l’on pense.

Si vous avez déjà vécu l’expérience du lâcher-prise, face à une situation qui semble sans issue, vous savez que lâcher-prise ne veut pas dire renoncer. C’est plutôt une invitation à accueillir des solutions auxquelles on n'a pas pensé en quittant le faire et en contactant l’être en nous. Notre être qui s’abandonne totalement à ce qui est sans opposer de résistance tout en reconnaissant que la situation n’est pas celle que l’on souhaite vivre. 

Contacter profondément cet état d’être active un processus énergétique qui fait que, sans avoir à fournir d’effort, la vie organise pour nous les circonstances pour résoudre la situation. Cela rejoint sur un certain plan le principe de la loi d’attraction mais sans formuler une demande précise. C’est l’état de paix intérieur que vous contactez en lachant prise qui attire dans votre vie les circonstances favorables pour résoudre la situation en lien avec cette fréquence. 

Top